Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Monter sur scène...

Enfant, je n'ai jamais fait d'activité sportive...Surement car ma " situation" ne me le permettait pas, car cela ne correspondait pas aux priorités familiales qui relevaient plus de la " survie"....

Du piano, oui...au conservatoire même...mais aucune vraie représentation n'en a découlé...Enfin rien qui n'implique le corps.

Il m'aura fallu attendre mes 40 ans pour monter sur scène ! Pour m'exposer à la vue de tous !

Cette automne j'ai débuté une nouvelle activité de danse africaine. Cela m'a toujours attiré, même si la " culture africaine" ne m'est pas forcément familière. L'énergie que cela dégage, la joie de vivre, sont les éléments qui m'ont attiré...

J'en avais déjà fait il y a quelques années, avant de devoir stopper suite à une triple fracture du poignet. Cette fois ci j'ai changé de Compagnie.

J'avais assisté à un de leur spectacle et j'avais trouvé ça juste formidable.Les chorégraphies, l'esthétique des couleurs, l'humour...Et je me suis lancée.

Je n'aurais jamais imaginé quelque chose d'aussi physique !! Je ressortais des cours, trempée...Mais Dieu que cela fait du bien , de ne penser à rien d'autre pendant une heure trente !

Même patraque avant d'y aller, je retrouvais mon énergie en dansant...Mais la professeur et chorégraphe est très très exigeante ! C'est une passionnée, une perfectionniste, une amoureuse de l'Afrique, bien que française de sure souche, rousse à la peau claire. Mais de la voir danser..waouh...Elle bondit, vole, saute...Quel modèle...Exigeante je disais..oui ! Donc ça va vite, elle n'explique pas longtemps et il faut suivre...Comme elle aime à le répéter, on n'est pas dans un cours de zumba ! Elle n'a jamais caché que l'objectif final de cette année de cours était un spectacle de fin d'année, avec tous les groupes, dans une vraie salle, avec des places payantes...Un sacré challenge.

Rien que de l'envisager, j'en avais des crampes au ventre et je me disais que en tant que débutante je laissais ça aux autres et je ne le ferais pas.

Et puis petit à petit ça me titillait...La peur de regretter, de passer à côté de quelque chose...L'homme toujours très rationnel m'a dit : " Tu as fait ton année, tu fais le spectacle, tu n'as pas le choix" ! Gloups...Ok ok....

Je me suis donc engagée...ce qui entraine un gros investissement personnel . Deux week-end complet de répétitions avec des tous nouveaux placements qui changent totalement les chorégraphies que je commençais à peine à maitriser. Beaucoup de fatigue, de doutes...

Assumer son corps, assumer une fatigue différente de celle des petites jeunes filles de vingt ans qui n'ont pas d'enfant...

Sentir la pression monter, plus les jours passent... Réviser...Noter les chorées ...tenter de se les remémorer partout : au boulot,en voiture...revivre le syndrome de la " page blanche" comme avant les examens...

Mais pendant toutes ces journées, j'ai découvert la vie de troupe, un peu de bohème...Apprendre à se connaitre entre nous , se confier ses doutes, ses peurs, partager ses satisfactions quand enfin on réussit des enchainements sans se tromper. Partager des tubes de crème anti inflammatoires, des repas sur le,pouce improvisés. Vivre , l'espace de quelques heures sur les même pulsations avec les même décharges d'adrénaline. Faire des essais de maquillage, de coiffure...

Partager les essayages de costumes, le filage du spectacle sur scène quelques jours avant...

Et est arrivé le jour J du spectacle...Se rendre compte que ça y est on y est , on ne peut plus reculer..Se faire booster, coacher collectivement sur scène par notre prof, entendant le public qui commence à s'amasser dans le hall...Etre pour la première fois dans les coulisses, de l'autre côté du rideau.. Savoir que les êtres qui vous sont chers seront assis dans la salle et vous découvriront. Que vont ils en penser ? Oseront ils vous donner leur vrai ressenti ?

Et enfin, le vivre pleinement ce spectacle. Se rendre compte du travail accompli et des progrès qui en ont découlé. Partager une vraie énergie communicative, une énergie de vie...Même avec les spots en pleine figure, ressentir l'enthousiasme du public ( plus de 400 personnes à chaque spectacle )... C'était juste fabuleux...Le coeur palpite à 100 à l'heure, on donne tout...Les pas s'enchainent maintenant presque naturellement...Et puis arrive le final...Plus de 100 personnes sur scène, des adultes , des enfants, tous portés par la même passion. Les gens debout , qui vous applaudissent...Notre prof qui nous félicite publiquement, très émue...

Des sensations incomparables que jamais je n'avais connue...La deuxième ,le lendemain, était encore plus détendue...Jusqu'à détourner le costume pour le dernier final, le soutien gorge au dessus du top !

Et tout s'arrête...Les lumières s'éteignent..Les applaudissements cessent . On rejoint les coulisses...Terminé le maquillage, les costumes laissent place aux tenues civiles...Enfin , la pression peut retomber...Mais après toute cette effervescence , un drôle de sentiment vous envahit...

Alors ? On remet ça l'année prochaine ?

Monter sur scène...
Monter sur scène...
Monter sur scène...
Monter sur scène...
Monter sur scène...
Répétitions...

Répétitions...

Monter sur scène...
Monter sur scène...
Monter sur scène...
Monter sur scène...
Monter sur scène...
Monter sur scène...
Monter sur scène...
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

lisonsuzon 27/06/2015 19:22

bravo!!!! j'aurais aimé y être!!!!!

Anne-flore 29/06/2015 08:35

merci ! J'aurais surement un DVD..je te montrerai...bisous ma jolie..